Slide 1
Un Syndicalisme indépendant

Les actions de la CFDT sont fondées sur les valeurs de solidarité et de démocratie dans le cadre d’un syndicalisme indépendant des partis politiques et de toute confession religieuse.

Slide 2
Un soutien juridique

La CFDT permet, après six mois de bénéficier du soutien juridique en cas de recours et de l’assurance professionnelle de la CFDT. Elle vous donne également accès à la caisse de grève qui verse une prestation en cas de grève.

Slide 3

Le nouvel amendement a été présenté le mercredi 10 novembre, puis a été adopté deux jours plus tard en séance plénière, sans aucune discussion.

Il accorde ainsi à la société un soutien d’un montant s’élevant jusqu’à 160 millions d’euros et une garantie de l’Etat jusqu’à 2030.

Slide 4
previous arrow
next arrow
Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
previous arrow
next arrow

Marmoutier - Environ 70 salariés d’Exxelia en grève pour exiger une hausse des salaires.

 

Les syndicats d’Exxelia, un groupe spécialisé dans la fabrication de composants électroniques, ont appelé jeudi 5 janvier à la grève. Un mouvement suivi par la moitié environ des salariés de l’usine de Marmoutier.

Strike EXXELIA
Les salariés d’Exxelia grévistes ont manifesté jeudi devant les grilles de l’usine maurimonastérienne. Photo DNA /Arnaud ROSSIGNON

Ils ont cessé le travail une journée complète pour exiger la revalorisation de leurs salaires, bien au-delà des propositions esquissées par leur direction. Jeudi 5 décembre, l’intersyndicale du groupe Exxelia, spécialisé dans la fabrication de composants électroniques, appelait le personnel des six sites français de l’entreprise à la grève afin de peser dans les négociations en cours. Un mouvement suivi à Marmoutier, selon les manifestants, par « 70-80 » salariés »
rassemblés devant les grilles de l’usine, rue du Général-Leclerc. Soit « la moitié environ » de l’effectif de l’établissement, encore très connu dans le secteur sous son ancien sigle Eurofarad.

 « En 2021, l’entreprise a fait d’excellents résultats. Mais il n’y a pas de partage de ces bénéfices, hors participation obligatoire », déplore Frédéric Roussel, délégué CFDT de l’usine maurimonastérienne, en évoquant un résultat net au niveau du groupe « de l’ordre de 13M€ ».

« Ici, c’est la première fois que l’on fait une journée de grève complète»

« Les négociations salariales ne se sont pas bien passées. La direction a fait des propositions qui n’ont pas convenu aux différentes organisations syndicales. » Selon le syndicaliste, alors que la CFDT réclamait par exemple « 11 % d’augmentation des salaires », les offres de la direction tournaient, elles, pour les ouvriers à « environ 3,8 % d’augmentation générale moyenne, plus 1,2 % d’augmentation individuelle ». Un geste insuffisant aux yeux des grévistes. « Ici, c’est la première fois que l’on fait une journée de grève complète. Je suis dans l’entreprise depuis vingt ans : la seule fois où il y a eu quelque chose, c’était une heure de débrayage. La journée, c’est un symbole pour marquer le coup ! », souligne Frédéric Roussel.


Le prochain round de négociations au sein du groupe Exxelia est annoncé pour le 10 janvier. Sollicitée, la direction du site alsacien n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet et renvoyait vers le service communication du groupe. Jeudi soir, sa réaction se faisait cependant toujours attendre.

logo pdf

Telcharger le PDF

Liens utiles

  • CFDT

    Site officiel de la confédération

  • FGMM CFDT

    Site officiel de la fédération mines et métallurgie

  • URI CFDT GRAND-EST

    Site du Syndicat CFDT GRAND EST

  • LEGIFRANCE

    Site officiel du gouvernement (textes de loi)

  • UIMM

    Accès aux textes conventionnels de la métallurgie